Un film réalisé par Bong Joon-ho. Avec Seo-hyun Ahn, Tilda Swinton, Jake Gyllenhaal, Paul Dano, Steven Yeun et Lilly Collins. Date de sortie en salle : jamais. Date de sortie sur Netflix : le 28 juin.

Quatre ans après Snowpiercer, Bong Joon-ho arrive en compétition au Festival de Cannes avec Okja, distribué par Netflix, la société par laquelle la polémique est arrivée sur la Croisette…

Si vous n’avez pas suivi, la programmation de deux films estampillés Netflix au Festival de Cannes a fait des remous. En effet, la firme américaine ne voulant pas sortir ses œuvres en salles mais uniquement sur leur plateforme a provoqué la colère des exploitants de cinémas. Le Festival a depuis réagi en disant que les règles changeront dès 2018 où il faudra que les films sélectionnés soient obligatoirement diffusés en salles. On se retrouve donc en 2017 avec une édition inédite et unique… Et comme un polémique n’arrive pas seule, la première projection d’Okja sur le festival n’a pas été sans remous. En effet, une erreur de cadrage dans la projection du film privait le public d’à peu près un tiers de l’image. Bronca, sifflets, applaudissements, cris… la foule était chauffé à blanc pendant un long moment avant que les instances ne réagissent et coupent la projection pour remédier aux soucis… de là à penser au sabotage organisé, les amateurs de complots auront du grain à moudre ! Peu après, tout rentrait dans l’ordre et l’œuvre de Bong Joon-ho pouvait donc être appréciée…

okja

Pour son nouveau film, le réalisateur de The Host et Snowpiercer a bénéficié ici d’un budget confortable de 50 millions de dollars afin de proposer son histoire hors normes. Une firme agro-alimentaire a mis au point une race de supers porcs sensés répondre à la demande mondiale grandissante en nourriture. Devant passer par une phase de dix ans d’évolution avant d’être proposés au grand public, plusieurs de ces super porcs d’une taille imposante sont disséminés dans quelques fermes à travers le monde. Okja est l’un d’entre eux, élevé dans les montagnes coréennes et proche de la jeune Mija, s’étant occupé de lui tout ce temps. Mais la grande multinationale veut maintenant récupérer son bien et le ramener aux Etats-Unis… ce que Mija va tenter tant bien que mal d’enrayer, aidé en chemin par quelques renforts de circonstances.

okja

Du divertissement généreux qui n’empêche pas la réflexion, c’est la belle adéquation que nous propose le Okja de Bong Joon-ho. Dès la séquence d’ouverture il plante le décor : le film sera une énorme satire de l’industrie agro-alimentaire et pour cela il s’y prendra en grossissant le trait au maximum histoire de nous livrer des personnages et des séquences jubilatoires. Dépeignant ladite industrie où le mot d’ordre est le profit à tout prix, Okja offre à ses acteurs des rôles tout en démesure où ils peuvent s’éclater à en faire des tonnes et communiquer allègrement leur énergie et leur folie au public. Il faut voir Tilda Swinton en patronne démente et sans pitié, Jake Gyllenhaal en médecin de télé-réalité complètement frappé ou encore Paul Dano en chef d’activistes prônant la libération des animaux pour s’assurer qu’on est bien là devant un film qui a décidé de tourner en ridicule ses protagonistes pour mieux s’en servir comme ressorts de divertissement imparables. Il faut joindre à cela le sens du rythme indéniable dont fait preuve Bong Joon-ho en proposant des séquences d’action s’enchaînant à un rythme soutenu qui ajoutent à ce côté survolté d’une œuvre où l’émotion parvient également à se faire une place. En effet, à travers la destinée de ce super porc qui sait être attendrissant à travers ses attitudes, Okja nous donne à voir une relation touchante entre lui et la jeune fille qui l’a élevé tout en scrutant en creux les travers et excès d’une industrie peu reluisante, parvenant à interpeller sur le thème de la maltraitance animale.

okja

Okja est un très bon film au rythme soutenu et aux personnages truculents qui permet autant un grand moment de divertissement qu’il invite à la réflexion sur une industrie agro-alimentaire aux dérives inquiétantes.

8/10

http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/05/okja-banner-1024x576.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/05/okja-banner-300x300.jpgCyril PerraudatCritiquesFestival de Cannes 2017Jake Gyllenhaal,Paul Dano,Tilda Swinton
Un film réalisé par Bong Joon-ho. Avec Seo-hyun Ahn, Tilda Swinton, Jake Gyllenhaal, Paul Dano, Steven Yeun et Lilly Collins. Date de sortie en salle : jamais. Date de sortie sur Netflix : le 28 juin.Quatre ans après Snowpiercer, Bong Joon-ho arrive en compétition au Festival de Cannes avec...
Partagez !