Un film réalisé par Ridley Scott. Avec Michael Fassbender, Katherine Waterston, Billy Crudup et Danny McBride. Date de sortie en salle : 10 mai 2017.

La saga Alien continue son bonhomme de chemin avec ce nouvel opus nommé Alien : Covenant pour lequel Ridley Scott revient derrière la caméra. Une franchise appelée à durer puisque d’autres films sont annoncés…

Cinq ans se sont déroulés depuis Prometheus, qui signait le retour de Ridley Scott à la franchise qu’il a fait naître en 1979. Entre temps, le metteur en scène a continué à explorer les genres comme il est habitué à le faire avec les livraisons de Cartel, Exodus : Gods and Kings et Seul sur Mars. C’est le cafouillage qui a d’abord été de mise dans la prévision d’un nouveau film de la saga puisqu’il était un temps sérieusement question d’un Alien 5 réalisé par Neill Blompkamp (District 9, Chappie) avant que l’annonce ne fût faite de cet Alien : Covenant, Ridley Scott semblant bien vouloir rester attaché à sa bête. Si Prometheus vous a laissé dubitatif, alors cette suite qui n’en a pas le nom (remettre Alien dans le titre c’est quand même plus porteur) ne vous convaincra pas plus. On y suit l’équipage du Covenant, vaisseau rassemblant quelques milliers de colons en stase, se faisant réveiller quelques années trop tôt à cause d’un incident imprévu. Ils vont remarquer un signal intrigant qui va les mener à explorer une planète inconnue afin de repérer la source de celui-ci. Grave erreur, vous devinez qu’il se trouve sur cette planète des bestioles peu amicales.

alien-covenant

La vision de ce film pose une question : pourquoi Ridley Scott continue à s’acharner dans la continuation de cette franchise, initiée par des films cultes faisant référence dans la culture cinématographique ? On peut légitimement se la poser puisqu’après un Prometheus au scénario bancal, voici un Alien : Covenant à l’histoire toute aussi peu inspirée. A trop vouloir disséquer les origines du phénomène de façon aussi désinvolte, il ne participe qu’à une démythification de l’icône autrefois terrifiante du prédateur faisant ici office de simple adversaire se laissant parfaitement berner. Il faudrait faire attention à ce que la saga ne devienne pas une banale franchise horrifique frôlant la dizaine de volets qui finiraient par en diluer l’impact originel. Certes, il n’y est pas simplement question du xénomorphe et des explications de sa création, le film tentant aussi de se donner une dimension plus psychologique à travers le personnage de l’androïde incarné par Michael Fassbender (toujours aussi bon, le film est presque fait uniquement pour le mettre en valeur) et de ses questionnements intérieurs dont il ne faudrait pas trop parler ici afin de ne pas dévoiler les quelques « surprises » du film. Le problème est qu’on peut tout à fait voir venir à l’avance les révélations que veut nous montrer le film, le scénario n’étant pas réellement placé sous le signe de l’originalité.

alien-covenant

Si un côté « série B » un peu bestiale peut être appréciable par moments, le résultat fait pâle figure au milieu d’une saga ancrée dans la mémoire comme une référence dans la science du hors champ générant l’angoisse, très peu présente dans cet opus, Ridley Scott conservant tout de même – et heureusement – des séquences sanglantes qui font leur effet. Comme énoncé plus haut, si Michael Fassbender attire autant l’attention dans son rôle d’androïde, c’est que les protagonistes humains autour de lui sont d’une faiblesse étourdissante, empêchant toute empathie nécessaire pour réellement se soucier de ce qui va leur arriver. Katherine Waterston en est en ce sens un exemple criant en ersatz du lieutenant Ripley, incapable d’insuffler de la consistance à son personnage mal écrit. Pire que tout, Ridley Scott croit s’en sortir en faisant du fan service facile et prévisible (oui oui les oeufs d’Alien éclosent et vous savez ce qui se passe lorsqu’on y regarde de trop près…) ou en donnant dans le faux retournement de situation peu inspiré comme pour vous dire « regardez comme je vous ai bien eu ! ». En effet, Ridley Scott nous a bien eu, mais peut-être pas de la façon escomptée…

alien-covenant

Qu’arrive-t-il à Ridley Scott ? Prend-il son Alien pour un jouet à cogner contre les murs afin de voir combien de temps il va résister avant de se casser ? A ce rythme-là, plus très longtemps… S’embourbant en voulant à tout prix dévoiler les origines du mythe, son Alien : Covenant commence à sentir l’opus de trop, qui n’est pourtant pas le dernier…

3/10

http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2016/12/alien-covenant-banner-1024x595.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2016/12/alien-covenant-banner-300x300.jpgCyril PerraudatCritiquesAlien,Katherine Waterston,Michael Fassbender,Ridley Scott
Un film réalisé par Ridley Scott. Avec Michael Fassbender, Katherine Waterston, Billy Crudup et Danny McBride. Date de sortie en salle : 10 mai 2017.La saga Alien continue son bonhomme de chemin avec ce nouvel opus nommé Alien : Covenant pour lequel Ridley Scott revient derrière la caméra. Une...
Partagez !