Chair de Poule

Un film réalisé par F. Gary Gray. Avec Vin Diesel, Dwayne Johnson, Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson, Jason Statham, Charlize Theron, Kurt Russel. Date de sortie en salle : 12 avril 2017.

Toujours plus haut, toujours plus grand, toujours plus fort ; tel pourrait être résumée la philosophie Hollywoodienne de ces derniers temps. Le but : toujours en faire plus, avec plus de moyens, pour en mettre plein la vue à ce cher spectateur. Et tant qu’il vient voir, on recommence. En cette année 2017 sort le huitième épisode des aventures des fous du volant, à savoir, les Fast and Furious. Avec un énième réalisateur derrière la caméra, mais toujours la même équipe devant, nous retrouvons-nous devant une itération ultra classique, ou y a-t-il plus de subtilité dans ce nouveau Fast and Furious ?

Fast and Furious 8 (ou The Fate of the Furious en VO), nous raconte l’histoire de LA famille qui poursuit ses aventures au volant de bolides survitaminés à la nitro. Cette fois-ci Dom Toretto fera la rencontre d’une femme mystérieuse du nom de Cipher qui lui demandera de travailler pour lui et de redevenir le hors-la-loi qu’il était dans le passé. Il ne pourra pas refuser lorsqu’elle lui montrera une vidéo qui le bouleversera. C’est ainsi que lors d’une de leur mission héroïque, Dom Toretto trahira sa famille pour accomplir sa véritable mission pour Cipher. Toute son équipe choquée par son comportement soudain devra affronter le pire ennemi qu’il pouvait imaginer : Dom. L’avenir de la famille sera mis en jeu dans cette aventure ou anciens ennemis devront s’allier devant cette menace.

fast-furious-8

Après un Fast and Furious 7 en demi-teinte, où le film jouait essentiellement sur une mise en scène impressionnante, mais surtout sur la fibre émotionnelle suite à l’accident tragique de Paul Walker ; il était clair que le scénario du dit film n’était pas son atout majeur. Fast and Furious 8 devait sonner comme un renouveau, un changement dans la saga. C’est pourquoi les scénaristes ont réfléchi à une histoire qui serait assez audacieuse pour surprendre les fans. Sur ce point, nous pouvons dire que cela nous surprendra un temps. Le fait de voir basculer Dom Toretto, personnage iconique et central de la série, vers le côté obscur est une chose qui apporte un petit plus à l’univers du film.

Néanmoins, ne vous attendez pas à un revirement total et des révélations qui vous décrocheront la mâchoire comme dans un film de Nolan, non. La prise de risque est minime et ce « twist » mis en avant depuis le début de la communication du film n’est qu’un prétexte pour donner de l’importance à un méchant sans charisme et inexistant. Car au-delà de cet aspect, le scénario est plat et sans saveur. Les quelques échanges entre les personnages de Dwayne Johnson et Jason Statham feront sourire, mais aucun dialogue n’apporte une réflexion autour des personnages et/ou implique des enjeux.

fast-furious-8

Le scénario est en-dessous de toute espérance, même pour les fans de la série. Là où nous pensions que les producteurs auraient l’audace d’apporter de nouvelles choses et transformer la saga, ils ne vont tout simplement pas au bout de leurs idées, quitte à expédier des personnages de la première heure pour véhiculer en vain un sentiment de peine. Raté. Encore une fois hélas, malgré l’envie forte des scénaristes et producteurs de créer une histoire neuve et intelligente, ce ne sera pas sur ce point qu’il faudra chercher Fast and Furious 8 ; mais sur sa mise en scène.

Son précédent film comportait déjà quelques scènes extraordinaires et poussées à l’extrême de l’impossibilité, au point d’en faire rire, ce huitième film ne déroge pas à la règle. On ressent la réflexion intense des créateurs pour toujours aller plus loin dans l’esprit « n’importe quoi » et « il faut qu’il y ait plus » ; tellement qu’ils en ont oublié les autres aspects…

fast-furious-8

Pari réussi, les scènes d’actions sont filmées avec brio. L’action est claire, la caméra n’a pas tendance à vouloir courir avec les personnages au point de donner un mal de crâne au spectateur. Certaines d’entre-elles impressionneront par leur caractère massif et dingue. Notamment la scène de poursuite avec des voitures « zombies » qui poursuivent aveuglément leur objectif au point de tout détruire sur leur passage. Suivi d’une pluie de voiture qui s’écrase sur cet objectif. Même si on aura tendance à sourire face à cette débauche d’effets spéciaux et son aspect inconcevable, il faut admettre la beauté, ainsi que l’intensité de la scène.

Quant à la prestation des acteurs, nous pouvons dire qu’elle est classique au possible. Chacun joue son rôle comme il le joue depuis 15 ans, sans jamais faire un écart ou apporter un éclair de génie qui donne de la profondeur. Vin Diesel fait du Vin Diesel : un regard neutre sans sourire et tape tout le monde. Dwayne Johnson essaie de véhiculer des émotions par l’accentuation du jeu de sourcils mais sans succès, Jason Statham s’en sort le mieux, même s’il reste égal à lui-même.

Ne tournons pas autour du pot, Fast and Furious 8 est un Fast and Furious. Malgré la communication des producteurs autour de son histoire neuve et qui transforme le personnage iconique en méchant, il n’en est rien. Cela pourra surprendre les premiers instants, mais la révélation de ce revirement est tellement fade qu’on en oubliera la raison. Encore une fois, le film se base essentiellement sur sa mise en scène pleine d’action et des bons effets spéciaux. Jamais il ne tentera de voir plus loin que ce cahier des charges identique depuis près de 10 ans. Un film qui se regarde au cinéma pour l’aspect technique, mais pensez à déposer votre cerveau à l’extérieur de la salle, des migraines pourraient être à prévoir.

6/10

Partagez !
http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/04/fast-furious-8-banner-2-1024x598.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/04/fast-furious-8-banner-2-300x300.jpgRomain DebonsCritiquesCharlize Theron,Dwayne Johnson,Jason Statham,Kurt Russell,Michelle Rodriguez,Tyrese Gibson,Vin Diesel
Un film réalisé par F. Gary Gray. Avec Vin Diesel, Dwayne Johnson, Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson, Jason Statham, Charlize Theron, Kurt Russel. Date de sortie en salle : 12 avril 2017.Toujours plus haut, toujours plus grand, toujours plus fort ; tel pourrait être résumée la philosophie Hollywoodienne de ces derniers temps....