Grave

Un film réalisé par Julia Ducournau. Avec Garance Marillier, Ella Rumpf et Rabah Naït Oufella. Date de sortie en salle : 15 mars 2017.

Le voici donc arrivé en salles, le film de Julia Ducournau qui fait parler, tournant dans de nombreux festivals depuis plusieurs mois et se taillant une réputation flatteuse. Un mélange des genres intéressant.

Mais quel est donc ce film qui semble avoir ravi la majorité des publics l’ayant vu durant sa tournée des festivals et qui aurait, selon la légende, fait s’évanouir certains d’entre eux ? Il faut savoir tout d’abord qu’il est réalisé par une jeune femme de 33 ans, Julia Ducournau, qui livre ici son premier long métrage et marque d’ores et déjà son territoire et les esprits. On y suit dans son film la jeune Justine, 16 ans, issue d’une famille où tout le monde est vétérinaire et végétarien. Surdouée, elle intègre l’école de vétérinaire où elle retrouve sa grande sœur. Le bizutage va commencer pour elle dès son arrivée et elle va devoir manger à un moment donné de la viande crue, ce qu’elle n’a jamais fait. Cet acte va entraîner chez elle une réaction cutanée violente et petit à petit une transformation plus globale et féroce…

grave

On ne dévoilera pas grand chose en disant que le film traite de cannibalisme tant il y a bien d’autres choses à découvrir tout au long du métrage par rapport à la trame de fond de cette histoire. Grave est un film assez à part au sein de la production française où le cinéma de genre est déjà assez peu représenté. Même s’il n’est pas le film d’horreur ultime un peu survendu comme tel (mais ça c’est le jeu de la promo et de l’emballement suite aux projections en festivals), Grave offre une proposition de cinéma intéressante aux références assumées pour ne pas dire voyantes (notamment le plus évident étant le cinéma de Cronenberg). Pour les amateurs de cinéma de genre, on ne peut pas dire que le métrage est véritablement surprenant mais il fait preuve en l’état d’un mélange des genres habile, entre cinéma d’auteur tendance art et essai, teen movie en milieu étudiant (peut-être la partie un peu cliché et moins convaincante du métrage) et film d’horreur pur n’hésitant pas à livrer des séquences gores pour spectateurs avertis. Le film effectue peu à peu un glissement d’un genre à un autre et emporte le spectateur grâce à son scénario bien construit réservant quelques révélations bien amenées et servi par de jeunes acteurs talentueux, Garance Marillier en tête. La jeune actrice livre ici une prestation impressionnante, passant du visage de la jeune fille frêle à celui de prédatrice inquiétante, faisant d’elle un talent à suivre de près. En face d’elle, Ella Rumpf et Rabah Naït Oufella donnent parfaitement le change et participent à la constitution de relations humaines plus que particulières qui font également le sel du métrage.

Pas forcément la bombe annoncée, Grave est quand même un film non dénué de qualités qui remue un peu le cinéma français en mélangeant assez habilement plusieurs genres, livrant quelques séquences gores utilisées à bon escient, jamais gratuites et servi magnifiquement par une vraie bonne révélation nommée Garance Marillier.

7/10

La bande-annonce :

 

L’interview de la réalisatrice Julia Ducournau lors de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2016 :

http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/03/grave-banner.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/03/grave-banner-300x300.jpgCyril PerraudatCritiquesGarance Marillier,Grave,Julia Ducournau
Un film réalisé par Julia Ducournau. Avec Garance Marillier, Ella Rumpf et Rabah Naït Oufella. Date de sortie en salle : 15 mars 2017.Le voici donc arrivé en salles, le film de Julia Ducournau qui fait parler, tournant dans de nombreux festivals depuis plusieurs mois et se taillant une...
Partagez !