HackerUn film réalisé par Michael Mann. Avec Chris Hemsworth, Tang Wei et Viola Davis. Date de sortie en salles : 18 mars 2015.

Six ans après son dernier film, Public Enemies, Michael Mann (le réalisateur de Collateral ou Heat pour ceux qui ne suivraient pas) tente une virée dans le monde du piratage informatique avec Hacker, n’étant distribué en France que sur une petite combinaison de 90 salles suite à l’échec cuisant enregistré aux USA (à peine 8 millions de dollars de recettes alors que le budget du film est annoncé à 70).

Hacker met en scène Chris Hemsworth, le Thor des productions Marvel, dans le rôle de Nicholas Hathaway, pirate informatique de génie sorti de prison par le FBI suite à un attentat survenu dans une centrale nucléaire à Hong Kong. Celle-ci a explosé à cause d’une intrusion dans son système informatique par un autre hacker. Après ça, Hathaway se retrouve au sein d’une équipe formée d’américains et de chinois afin de remonter à la source de l’attaque et démasquer le pirate derrière tout ça.
 

Hacker
 

Traiter du domaine de l’informatique au cinéma n’est jamais chose aisée, bon nombre de films ayant déjà donné dans le n’importe quoi en livrant des versions fantasmées du piratage, consistant généralement à taper très vite sur des claviers devant des écrans affichant on ne sait quoi. Bon point immédiat pour Hacker donc puisque Michael Mann prend soin de faire un minimum attention à la chose en donnant des dialogues et des situations à peu près crédibles sur la question. S’il livre parfois quelques plans maladroits comme cette plongée en immersion un peu ringarde au cœur d’un ordinateur et de ses composants et que l’interaction entre les personnages est parfois caricaturale, Michael Mann conserve ses talents de metteur en scène, particulièrement lorsque l’action s’emballe au fur et à mesure du métrage. Après un premier tiers balbutiant et hésitant, Hacker prend son rythme de croisière et de la moëlle lorsque la menace se fait plus physique et les assaillants bien réels, ce qui donne lieu à des scènes de fusillades de haute volée, où les coups de canons réalistes s’échangent dans une réelle tension. Ne s’embarrassant pas trop de fioritures (quelques invraisemblances font sourire), Michael Mann donne à son oeuvre des airs de film old school où l’affrontement gentil / méchant finit par se faire frontalement et brutalement, non sans avoir jouer auparavant à un petit jeu du chat et de la souris, donnant à ce Hacker un air sympathique, bien qu’il reste un métrage mineur dans la filmographie de son réalisateur. Quant à Chris Hemsworth, il s’en sort honnêtement même si un acteur avec un peu plus de charisme aurait changé la donne et, après l’avoir vu dans les productions Marvel, il est encore difficile de le détacher de son personnage de Thor.

 
Thriller informatique parfois hésitant et parsemé de quelques invraisemblances, Hacker montre tout de même que Michael Mann reste un metteur en scène doué lorsqu’il s’agit de faire monter la tension et siffler les coups de canons.

6/10

 

Cyril Perraudat

http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2016/04/hacker-critique-1024x683.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2016/04/hacker-critique-300x300.jpgCyril PerraudatCritiquesChris Hemsworth,Hacker,Michael Mann
Un film réalisé par Michael Mann. Avec Chris Hemsworth, Tang Wei et Viola Davis. Date de sortie en salles : 18 mars 2015.Six ans après son dernier film, Public Enemies, Michael Mann (le réalisateur de Collateral ou Heat pour ceux qui ne suivraient pas) tente une virée dans le monde...
Partagez !