Un film réalisé par Xavier Legrand. Avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria, Mathilde Auneveux. Date de sortie en salle : 7 février 2018.

Jusqu’à la garde de Xavier Legrand sort dans les salles de France tout auréolé de deux prix prestigieux obtenus à la Mostra de Venise s’étant déroulé au début du mois de septembre. Deux Lion d’Argent, un pour le Prix de la mise en scène et un autre couronnant le Meilleur premier film. A son visionnage, les prix acquis ainsi que la réputation qui en a découlé se vérifient, Jusqu’à la garde s’avérant un film d’une infinie puissance, du genre qui vous laisse cloué sur votre fauteuil plusieurs minutes après la fin. Débutant sur une longue séquence de tribunal devant statuer sur les dispositions de garde d’enfant suite à un divorce, le film parvient d’entrée de jeu à mettre le doute dans les esprits par le biais des arguments des deux avocats en présence. Doute logiquement ressenti par la juge qui va opter pour une garde alternée entre le père et la mère, pour ce qui s’avère être le début d’un drame social habillé en thriller installant subrepticement mais implacablement une tension qui ne fera que monter crescendo au fil du métrage.

Césarisé en 2014 pour son court métrage Avant que de tout perdre, qui traitait déjà des violences conjugales, Xavier Legrand refait ici équipe avec Léa Drucker et Denis Ménochet pour ce long métrage. Il y traite plus en profondeur de ce thème, à point nommé dans une période marquée par la forte lutte médiatique des femmes contre les violences masculines depuis l’affaire Weinstein. La force de Jusqu’à la garde réside aussi bien dans un aspect réaliste proche du documentaire tout comme il fait preuve d’une forme travaillée, soignant ses cadrages comme pour mieux enfermer son spectateur dans une spirale inextricable de tension contenue. A ce travail visuel remarquable s’ajoute une attention toute particulière portée au son dans un film à l’usage minimaliste de la musique, préférant s’attarder sur des sons du quotidien habilement utilisés comme éléments anxiogènes aptes à faire monter le palpitant. On n’est pas étonné lorsque son metteur en scène cite dans ses inspirations Michael Haneke, dont il reprend ici l’épure et la maîtrise d’une atmosphère malaisante, ou encore Shining, tant son final y fait clairement référence, parvenant à mener son thriller sur les territoires de l’angoisse pure.

 

 

Jusqu’à la garde est un film remarquable et audacieux dans un paysage de cinéma d’auteur français trop souvent balisé. Il joue habilement à la frontière entre les genres et s’avère aussi puissant dans les non-dits de cette violence qu’on ne nomme pas expressément tout comme dans les rares moments plus démonstratifs où jaillissent les instants de vérité. L’habileté qu’à Xavier Legrand à prendre le point de vue de cet homme pour nous décrire les obstacles qu’il doit franchir pour arriver à ses fins instille un doute inconfortable et très efficace qui joue sur l’affect du spectateur sans tomber à aucun moment dans un quelconque sentimentalisme. Le tour de force du film est rendu possible grâce à l’interprétation d’un trio d’acteurs au diapason. Le jeune Thomas Gioria est une révélation formidable, lui qui a pour tâche d’incarner un personnage clé, véritable pivot de l’histoire. Il apporte une fragilité tangible à cet enfant subissant la décision de justice tout en optant pour des choix qui ont pour but de protéger sa mère, qu’il sait être en danger si son père s’approche d’elle. Cette mère est parfaitement incarnée par Léa Drucker, à mille lieux de l’image de l’actrice de comédie qui lui colle à la peau, jouant ici à merveille du quasi mutisme de son personnage toujours aux aguets car sachant que le danger peut surgir à n’importe quel moment. En face d’eux, Denis Ménochet expose sa carrure et confère à cet homme de véritables fêlures qui le rendent d’autant plus effrayant au fur et à mesure que le film avance. Cet ensemble fait de Jusqu’à la garde un témoignage fort des violences conjugales s’exécutant au quotidien dans de trop nombreux couples et révèle un cinéaste à suivre de très près.

9/10

 

http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2018/03/jqg3-1024x577.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2018/03/jqg3-300x300.jpgCyril PerraudatCritiquesDenis Ménochet,Léa Drucker
Un film réalisé par Xavier Legrand. Avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria, Mathilde Auneveux. Date de sortie en salle : 7 février 2018.Jusqu'à la garde de Xavier Legrand sort dans les salles de France tout auréolé de deux prix prestigieux obtenus à la Mostra de Venise s'étant déroulé au...
Partagez !