Chair de Poule

Un film réalisé par Dean Israelite. Avec Dacre Montgomery, Naomi Scott, Ludi Lin, Rebecca Gomez, Ronald Cyler, Elizabeth Banks et Bryan Cranston. Date de sortie en salle : 05 avril 2017.

Dans la multitude de films Hollywoodiens nous envahissant, nous pouvons voir tout type de genre ; en passant par les reboots, les remakes, les suites et évidemment les tentatives de mettre sur grand écran ce qui est déjà sur notre petit écran. Le but ? Faire la même chose, mais en plus grand. Plus de budget, d’acteurs et d’effets spéciaux… Le résultat ? Souvent inégal. Donc cette année sort Power Rangers, le retour des jeunes en costume moulant faisant des arts martiaux contre des aliens. Son film vaut-il le détour ?

Power Rangers nous raconte l’histoire de quatre jeunes personnes se retrouvant en retenues pour le restant de leur année scolaire à cause de différentes bêtises. Ils se retrouveront tous, plus un cinquième jeune, en même temps dans une ancienne mine où il découvriront cinq médaillons de couleurs ayant appartenu à une race très ancienne qui avait combattu pour sauver le monde de la destruction. Ainsi, ils auront de nouvelles habilités incroyables et une force surhumaine. Lorsqu’ils trouveront un vaisseau spatial caché sous terre, Zordon leur dévoilera leur véritable destinée qui est de sauver le monde en défiant Rita Repulsa. La nouvelle équipe devra apprendre à se connaître afin de maîtriser leurs pouvoirs et ainsi devenir les Power Rangers et sauver la Terre des méchants.

POWER RANGERS

La série Power Rangers n’en est pas à sa première adaptation cinématographique, puisque Saban avait déjà tenté de porter ces héros sur le grand écran dans les années 90. Ce film là était très loin d’être un bon film, avec des effets spéciaux ratés, des dialogues niais, et un scénario mauvais. Saban retente sa chance en cette année 2017 en tentant d’accomplir l’impossible grâce aux technologies modernes, et faire de Power Rangers un film assez réaliste, pour tous, en piochant dans tout ce qui s’est déjà fait à travers les années dans le genre des super-héros.

N’y allons pas par quatre chemins, malgré les efforts louables des scénaristes, de l’équipe de techniciens et j’en passe, nous ne pouvons pas dire que Power Rangers passe le test de qualité.

Le scénario est découpé en deux parties bien distinctes qui aura pour effet de surprendre tant elle se fait brutalement. La première partie du film est consacrée aux cinq jeunes personnages qui découvrent le vaisseau, leurs nouvelles habilitées et surtout, apprendre à se connaître tant entre eux, qu’eux-mêmes. Et il faut dire que cette partie est la plus réussie du film. Le traitement des personnages est plutôt intéressant pour chacun (même si le ranger rouge est celui mis le plus en avant). Hélas, le film pioche dans le genre super-héroïque, mais pas dans le haut du panier. On retrouvera des ressemblances fortes avec Les 4 Fantastiques de Josh Trank, mais aussi son meilleur premier film Chronicle.Voir ces cinq jeunes apprendre à maîtriser leurs pouvoirs nous fait passer un moment divertissant malgré des longueurs notables en milieu de film.

La seconde partie consacrée à la bagarre plongera le spectateur au cœur même de la série avec des combats kitsch au possible, l’histoire devenant rapidement bâclée pour que nos héros gagnent. Le film expose tout du long comment obtenir le costume de Ranger, mais une fois celui-ci obtenu, chacun prendra possession de sa machine Zord pour vaincre les méchants.

Évidemment, cette scissure scénaristique se ressent tout aussi bien au niveau de l’image. En effet, la première partie de film est très proche de Chronicle dans ses couleurs assez ternes et grises. Les cadrages sont assez intelligents et certains même plutôt ingénieux pour ce genre de films. Même si ce n’est pas dans la technique qu’il brille, il faut admettre qu’il fait le travail avec habilité pour se demander si le film en question traite des Power Rangers.

POWER RANGERS

Hélas, la deuxième partie nous fera dire le contraire puisque ces couleurs ternes, ces plans ingénieux disparaîtront pour laisser place à quelque chose de bien plus conventionnel, sans saveur et trop coloré. Cette phase d’action où explosions foisonneront dans chaque cadre nous laissera sur notre faim tant la première partie annonçait les prémices de quelque chose de grandiose.

Ce ne sera pas non plus les effets spéciaux qui sauveront la mise de ce Power Rangers. Même s’ils sont réussis, ils ne sont « que » réussis. Le design des costumes est bon, même s’ils ne sont montrés qu’une dizaine de minutes, là où les Zords auront le droit à un combat long et acharné, ce qui aura pour effet de lasser le spectateur dans une dynamique redondante. Le film aurait eu à y gagner s’ils avaient alterné les combats physiques des Rangers avec ceux des robots.

Nous ne parlerons pas de la prestation des acteurs. Ils s’en sortent eux aussi, mais aucun d’eux ne parvient à nous véhiculer pleinement les émotions souhaitées. Quant aux musiques, elles sont bonnes et entrent bien dans l’esprit de l’univers Power Rangers. Seule la musique Go, Go Power Rangers mettra un sourire sur les visages par nostalgie, ou pour d’autre par son côté kitsch et ridicule.

Power Rangers est un film qui s’inscrit bien dans l’ère du temps. Une adaptation d’une œuvre quelconque sur grand d’écran afin de faire grandir sa notoriété auprès d’un plus large public. Hélas, sa volonté de toucher à tous les publics, enfants, adultes, inconditionnels de la série, etc. le fera plonger dans un mélange de produits qui donneront un goût à la fois de trop plein et de néant. Un film avec de bonnes volontés, mais sans saveur. Et malgré ses efforts de travailler le background de ses personnages et de son univers, ceux-ci ne serviront pas à grand chose tant la seconde partie du film pourra décevoir. Un film avec du potentiel mal exploité… Comme souvent à Hollywood.

5/10

http://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/04/power-rangers-banner.jpghttp://planete-cine.com/wp-content/uploads/2017/04/power-rangers-banner-300x300.jpgRomain DebonsCritiquesBecky G,Dean Israelite,Power Rangers
Un film réalisé par Dean Israelite. Avec Dacre Montgomery, Naomi Scott, Ludi Lin, Rebecca Gomez, Ronald Cyler, Elizabeth Banks et Bryan Cranston. Date de sortie en salle : 05 avril 2017.Dans la multitude de films Hollywoodiens nous envahissant, nous pouvons voir tout type de genre ; en passant par les reboots,...
Partagez !