sucker-punch

Emily Browning – Sweet Dreams (Sucker Punch)

En 2011, Zack Snyder sortait son délire de geek dans lequel Emily Browning incarnait Babydoll, jeune femme enfermée contre son gré qui s’offrait un échappatoire en s’imaginant des mondes fantasmés où tout lui serait permis, à elle et à son groupe d’amies.

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *